RENCONTRES LECTEURS / ANIMATIONS :

Médiathèque André Verdet à Carros (06510) : Rencontre avec les lecteurs de la médiathèque le samedi 3 décembre 2016 - 11 h 12 h

http://www.mediatheque-carros.fr/exploitation/

DEDICACES :

Librairie LA PLEIADE à Cagnes sur mer (06800) le samedi 10 décembre 2016 - 9h30 - 12 h (avec tous mes livres) ANNULé (reporté mais date pas encore définie)

Librairie ROUDOULIRE à Puget-Théniers (06260) le samedi 26 novembre 2016 - 9 h 12 h (avec tous mes livres)

LIRE A VENCE (4ème édition) les 17 et 18 septembre 2016

SALON DE VALDEBLORE le 13 août 2016

PORTRAIT PAR NICE-MATIN le 29 septembre 2016 : à lire ci-dessous

Portrait de Myriam Salomon Ponzo 
Jack Beauregard, mon nom est..........personne......!
Passionnée de romans d’Agatha Christie, séries télévisées policières et du cultissime western spaghetti «Mon Nom est Personne» avec Henri Fonda, une auteure pas comme les autres a élu domicile à La Penne.
Entourée de son chien et ses deux chats, Myriam Ponzo (mymy), écrivain public de formation, correctrice pour de nombreux auteurs, lunettes sur le nez, travaille sur son nouveau script. Autour d’elle, accrochés aux murs de sa maison pennoise, des photos et portraits en noir et blanc d’acteurs et de scènes de films de western spaghetti, dont elle est fan, tout particulièrement d’Henri Fonda, alias Jack Beauregard dans Mon Nom est Personne, film culte.
C’est en hommage à l’acteur mythique que Myriam Ponzo, 48 ans, a créé le personnage de Gabriel Beauregard, héros des thrillers éponymes que l’auteure décline aujourd’hui en plusieurs tomes. Des thrillers, pour cette spécialiste des livres d’Agatha Christie, des films de Jean-Paul Belmondo et de la série Colombo, qui ont baigné son enfance. «Mes parents m’amenaient très souvent au cinéma et m’ont appris à aimer les livres», explique avec son accent chantant cette grande rousse souriante et rêveuse. 
Auteure? Myriam Ponzo ne l’imaginait pas il y a seulement quelques années. C’est un voyage dans le Sud-Ouest de la France, région où elle a passé une partie de son enfance, au cours duquel elle s’amuse à prendre des notes qui la pousse à écrire «Les Hirondelles Seront Toujours Là», ouvrage qu’elle édite elle-même en 2009.
Puis la plume devient une évidence, une nécessité et Myriam Ponzo écrit «Cœurs à Cris», «Ils Sont Partout»l e petit livre des cons, puis deux tomes de «Gabriel Beauregard», édité par Morrigane (deux nouveaux tomes sont d’ores et déjà dans les tuyaux). «Au début, je m’auto-éditais, pensant que mes livres ne pouvaient toucher le public, lorsque les éditions Morrigane m’ont proposé d’éditer Gabriel Beauregard, je suis restée ébahie», explique avec encore beaucoup de stupéfaction dans les yeux la jeune femme avant d’ajouter «j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui m’ont permis d’évoluer».
Aujourd’hui pleinement accomplie, Myriam Ponzo a de nouveaux projets dans ses cartons: «j’aimerais me rapprocher des milieux hospitaliers et étudiants pour faire des biographies de Monsieur tout le monde», raconte-t-elle, des étoiles dans les yeux, prête à relever de nouveaux défis.